Rafael Nadal: "Je ne peux pas me plaindre"

 

Rafael Nadal était en conférence de presse ce lundi à deux jours de son entrée en lice au Masters 1000 de Monte-Carlo, face à Roberto Bautista Agut.

 

On vous avait laissé sur un forfait, juste avant la demi-finale d'Indian Wells qui devait vous opposer à Roger Federer, le 16 mars. Combien de temps avez-vous dû vous arrêter pour cette nouvelle blessure au genou (droit) et comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

 

RN: "J'ai recommencé il y a deux semaines, mon genou est okay et j'en suis content. Maintenant je dois bosser mon tennis. Je suis arrivé à Monte-Carlo vendredi, comme d'habitude. On est désormais sur un cycle de travail quotidien. J'essaye de progresser pas à pas, à chaque session. J'ai recommencé doucement, c'est encore une sorte de come-back que je dois effectuer. On va voir ce que ça donne. C'est important d'avoir encore une journée d'entraînement mardi, avant d'attaquer mercredi par un premier match dangereux (contre Roberto Bautista Agut)".

 

Vous partez dans l'inconnu ?

 

RN: "J'espère être compétitif, bien sûr".

 

Vous avez dû « revenir » tellement de fois depuis le début de votre carrière. À quel point maîtrisez-vous la frustration créée par tous ces coups d'arrêt ?

 

RN: "Ça fait partie de ma carrière et je comprends qu'on me pose ce genre de questions mais je n'ai pas envie d'évoquer la frustration. Je ne peux pas me plaindre, parce que la vie a été trop bonne avec moi pour que je sois réellement frustré. J'arrive à apprécier tout ce que ce sport m'a apporté même si parfois c'est difficile d'accepter l'enchaînement des problèmes, et il y a en a eu pas mal depuis un an et demi. Il faut être fort mentalement pour maintenir très haut le niveau de passion. Mais à chaque fois j'ai la chance de plutôt réussir à revenir et à être compétitif. J'espère rester en bonne santé tout au long de cette saison de terre, évidemment très importante pour moi".

 

La rédaction