Nadal: "C'est plus normal ce qui m'arrive maintenant"

 

Rafael Nadal s'est incliné face à Stefanos Tsitsipas (6-4, 2-6, 6-3) ce samedi soir en demi-finales du Master 1000 de Madrid. Le numéro 2 mondial est revenu sur sa défaite contre le jeune grec en conférence de presse d'après match.

 

Que ressentez-vous après cette défaite ?

 

C'est une défaite, la dernière chance que j'avais de jouer une finale dans un tournoi que j'adore. J'ai raté cette opportunité. Qu'est-ce que ça signifie ? Ça signifie juste que je ne vais pas jouer demain (dimanche) un autre match devant un public formidable qui m'encourage. Je dois l'accepter. Le tennis est fait de victoires et de défaites. J'ai beaucoup gagné sur cette surface pendant des années, ce n'est pas le cas aujourd'hui mais j'étais vraiment proche. Accepter les choses ne signifie pas qu'il ne faut pas essayer de changer les choses.

 

Toute ma vie, j'ai pris les victoires très naturellement et avec beaucoup de normalité. Je fais pareil avec les défaites. Nous pouvons chercher des excuses ou des raisons mais je pense que je n'ai pas été capable de jouer à un assez bon niveau. Ce que ça signifie pour la suite ? Nous verrons bien. J'ai encore des matches avant Paris. J'essaie de travailler dans la bonne direction avec la bonne attitude et je crois en mes possibilités.

 

Cette saison, vous n'avez pas encore gagné de titre sur terre. Êtes-vous inquiet ?

 

J'ai gagné Barcelone et Monte-Carlo dans le passé. Mais je ne vais pas gagner quinze Monte-Carlo, c'est la réalité. C'est plus normal ce qui m'arrive maintenant que ce qui m'est arrivé les quatorze dernières années. J'ai du temps devant moi. Ce que je dois faire, c'est être en forme, jouer proprement et à un haut niveau. Si je réussis à faire cela l'année prochaine, je pense que j'aurais une bonne occasion de me battre pour ces titres et le reste de la saison. J'ai encore deux tournois devant moi. Nous verrons bien. Je pense que j'ai fait quelques pas en avant, peut-être pas assez mais les choses s'améliorent. Nous n'allons pas en faire un drame ou trop réfléchir parce que les choses ne vont pas dans le bon côté. C'est le sport : on gagne et parfois on perd, il faut accepter les deux.

 

Que vous a-t-il manqué ?

 

Je n'ai pas joué assez long et je n'ai pas fait assez mal quand je pouvais frapper mon coup droit. Bien sûr, il a bien joué avec puissance et agressivité. Mais sur les balles neutres, je n'ai pas été capable de lui mettre le doute quand je frappais mon coup droit.

 

La rédaction