LES DOSSIERS DE LA FREE AGENCY : KEMBA WALKER

 

La free Agency débute dans quelques semaines et certains joueurs sont à un tournant de leur carrière. Kemba fait partie de ses joueurs pouvant empocher le pactole cet été. En effet, le meneur de charlotte sort d’une saison individuelle époustouflante, presque 26 points 4 rebonds et 6 passes ! Il porte sa franchise sur ses épaules durant toute la saison, mais ne parvient pas à les emmener en play-off. La saison des Hornets est mitigée, mais quand est-il de l’avenir ? Kemba va-t-il vouloir rester dans une équipe qui accède rarement au play-off ? Voici les solutions qui s’offrent à lui.

 

Charlotte Hornets :

 

L’option numéro 1 du triple All Star, serai de rester à charlotte et signer un contrat max pouvant aller jusqu’à 220 millions de dollars sur 5 ans. L’offre est alléchante financièrement, le seul problème c’est que les Hornets ont amassé au fil du temps des contrats « nocifs » comme celui de Batum ou encore Michael kidd gilchrist. Évidemment le salary cap s’en trouve fortement impacté pour des joueurs qui n’apportent pas le rendement espéré. Il est donc difficile d’entourer Kemba avec des joueurs compétitifs à cause de la situation financière désastreuse de charlotte. Walker est le meilleur scoreur des Hornets et surement le joueur le plus emblématique de la franchise, son attachement pour charlotte est le seul espoir pour les dirigeants qui espère le conserver en Caroline du Nord.

 

New York knicks :

 

La franchise la plus emblématique de New York souhaitait recruter en priorité Kyrie Irving cet été, mais ce dernier devrait normalement s’engager chez les voisins de Brooklyn. Alors, les knicks pourraient se rabattre sur Walker et pourquoi pas lui donnée un contrat max. Le défi est intéressant, mais très compliqué à réaliser, car l’équipe est très jeune et peu compétitive. De plus, le management montre depuis plusieurs années un manque de cohérence dans ses choix. Cependant, le meneur pourrait servir d’appât pour un autre free agent par exemple Butler ou Harris.

 

Pour finir, nous savons que Kemba a grandi à New York et qu’il n’est pas insensible au charme du Madison square Garden !

 

« Le MSG est une salle spéciale. Cette équipe est spéciale. Bien sûr, j’étais un fan des Knicks en grandissant ».

 

New York n’est pas la plus optimale des solutions, mais reste intéressante, car sans même parler de basket, l’exposition médiatique que lui offre la ville lui permettrait de renégocier plusieurs contrats avec ses différents sponsors.

 

Dallas Mavericks :

 

Pour finir l’option, la plus alléchante du point de vue sportif pour lui serait de rejoindre Luka Doncic et Kristaps Porzingis au Texas. L’offre est intéressante, car Dallas est une franchise bien structurée avec des jeunes joueurs de talents et qui a de l’argent à dépenser cet été. Malgré la concurrence dantesque pour accéder au play-off à l’ouest les Mavs ont de quoi allez chercher un spot avec un trio pareil.

 

En conclusion, Walker est à un tournant de sa carrière. Il doit choisir entre l’amour du maillot Hornets, le prestige et la starification avec les knicks, et le potentiel Big Three des Mavs. L’émulation autour de la Free Agency prend de plus en plus d’ampleur et fera certainement tourner la tête à plusieurs Generals managers. Kemba va devoir garder la tête froide et faire le meilleur choix pour le reste de sa carrière.

 

Par Preska