Le Bayern humilie les Spurs au Tottenham Hotspur Stadium

 

Après son match nul d’entrée, Tottenham avait à cœur de réagir face à l’autre gros morceau du groupe, le Bayern Munich. Les hommes de Mauricio Pochettino pouvaient compter sur le soutien du Tottenham Hotspur Stadium pour faire tomber l’ogre bavarois.

 

Et d’entrée, ce sont donc les locaux qui affichent leurs ambitions. Tottenham met une grosse pression sur les allemands et alertent Neuer par Son (5’, 9’). Le gardien allemand est cependant impuissant sur la troisième tentative du Sud-coréen. Bien servi par Sissoko, Son croise sa frappe que Neuer touche mais qui finit quand même petit filet (1-0 12’). Tottenham est devant mais ce premier quart d’heure est d’une intensité folle et les visiteurs ne vont pas laisser s’installer le doute. Kimmich, qui a hérité du ballon au 25 mètres, envoie une belle frappe petit filet sur laquelle Lloris ne peut rien (1-1 15’). Le Bayern revient tôt dans le match et va mettre le pied sur le ballon pour calmer l’ardeur des anglais. L’intensité du match redescend, et les bavarois font circuler le ballon face à des Spurs qui se sont repliés et qui procèdent en contre. Les occasions, certes moins dangereuses, fusent des deux côtés mais ce sont les hommes de Nico Kovac qui vont avoir le dernier mot juste avant la pause. Décalé par Gnabry, Lewandowski place une frappe pleine de précision pour tromper Lloris (1-2 45’). Le Bayern est devant d’une courte tête à la pause.

 

Au retour des vestiaires, les Spurs tentent d’emballer le match mais vont tomber sur le réalisme froid du Bayern. En 2 minutes et avec un doublé express de Gnabry, le Bayern prend le large. D’abord, l’ailier allemand provoque et place une frappe enroulée petit filet (1-3 53’) ensuite, l’ancien joueur d’Arsenal place une frappe croisée du gauche, un peu écrasée qui surprend Lloris (1-4 55’). Le Bayern a le match en main mais les Spurs vont bénéficier d’un coup du sort pour relancer le match très vite. Coman se rend coupable d’une faute dans la surface. L’arbitre accorde un penalty généreux aux Spurs que Kane ne se fait pas prier de transformer sans trembler (2-4 61’). Les Spurs sont revigorés par ce but et vont se mettre à y croire. Pochettino tente le tout pour le tout et lance ses dernières cartouches offensives, Eriksen, Lucas et Lamela. Le premier cité va s’illustrer dès son entrée avec une belle frappe de loin que Neuer claque au dessus de sa barre (68’). Tottenham pousse et monopolise le ballon. Le Bayern se contente de réagir en contre face à des Spurs qui laissent des boulevars derrière et vont se faire punir outrageusement en fin de match. Gnabry inscrit d’abord un triplé en battant Lloris de près après un bon service de Thiago (2-5 83’). Lewandowski y va également de son doublé après un bon service de Coutinho (2-6 87’). Le polonais inscrit son 56eme but Ligue des Champions, puis Gnabry clôt le spectacle en inscrivant un quadruplé d’une belle frappe à l’entrée de la surface (2-7 88’).

 

L’humiliation est totale pour les Spurs face à un Bayern surpuissant qui prend le large en tête du groupe.

 

Par Paul