Federer: "David n'était pas aussi bon que ce à quoi je m'attendais"

 

Roger Federer s'est facilement imposé face à David Goffin (6-2, 6-2, 6-0) dimanche en huitièmes de finale de l'US Open. En conférence de presse d'après match, le numéro 3 mondial est revenu sur sa victoire contre le Belge.

 

Vous avez expédié ce match comme le précédent en 1 h 20 (6-2, 6-2, 6-0)...

 

Parfois ce genre de score arrive. Si on tombe sur un bon jour pour soi et un mauvais pour l'adversaire, ça va très vite. J'ai eu un peu de mal en début de match mais j'ai trouvé mon rythme et je n'ai jamais regardé derrière après ça. David n'était pas aussi bon que ce à quoi je m'attendais. Il avait des difficultés aujourd'hui (dimanche) mais j'ai été capable d'en tirer parti. Un quatrième tour comme ça, si on peut avoir un bon match, court, c'est parfait.

 

C'est votre 56e quart de final en Grand Chelem. Le genre de statistique et de record que les fans adorent. Et vous ?

 

Parfois, les records m'ont motivé, à d'autres moments, ils ont fait peser une telle pression que ça ne devenait plus vraiment marrant. Disputer un 56e quart en Grand Chelem, c'est un bon sentiment et c'était le premier but en venant ici, arrive jusque-là (il avait été éliminé en huitièmes l'an dernier).

 

Grigor Dimitrov sera votre prochain adversaire...

 

Je me suis entraîné avec lui à Cincinnati, c'était le premier entraînement à ma descente d'avion d'ailleurs. Je le connais très bien, c'est un très bon ami. Et on s'était bien amusés à jouer la Laver Cup aussi, on avait passé une belle semaine ensemble. Je suis content de voir que les choses vont mieux pour lui. Après avoir gagné Cincy et le Masters (en 2017), il a connu un creux. C'est un gros quart de finale pour lui, une belle opportunité et j'en suis conscient. J'ai eu du succès contre lui dans le passé mais j'aime le voir jouer, l'affronter.

 

La rédaction